Archives par mot-clé : Exhibition

Paris Haute Couture, exposition Hôtel de Ville de Paris, du 4 mars au 6 juillet

Pour la première fois à Paris, l’Hôtel de Ville célèbre la Haute Couture. Près de 100 robes ou tenues choisies parmi les collections prestigieuses du Musée Galliera, des dessins, des photographies vont permettre au public parisien de se glisser dans les coulisses des ateliers célèbres dans le monde entier, et d’assister à la naissance de ces œuvres, jusqu’au défilé. Sous le commissariat d’Olivier Saillard et Anne Zazzo, respectivement Directeur et Conservateur en chef du Patrimoine au Musée Galliera.

La haute couture est née à Paris au milieu du XIXe siècle et,  aujourd’hui encore, Paris en reste sa capitale.  Près d’une centaine des plus belles créations de la haute couture sont présentées en majesté dans la nef de la salle Saint-Jean. À partir des chefs-d’œuvre des collections du musée Galliera, l’Hôtel de Ville propose un hommage à ce monde fantasmé et méconnu, fleuron de la culture française ainsi qu’à cette industrie parisienne caractérisée par sa créativité et sa haute technicité. Cette exposition fait connaître une industrie essentielle à l’image de la capitale dans le monde entier, image faite de charme et de sophistication.

Worth, Doucet, Poiret, Lanvin, Vionnet, Patou,  Chanel, Molyneux,  Rochas,  Maggy Rouff,  Jacques Heim, Nina Ricci, Schiaparelli, Jacques Fath, Balenciaga, Grès,  Balmain, Carven, Christian Dior,  Givenchy,  Cardin,  Yves Saint Laurent,  Courrèges,   Jean Paul Gaultier, Lacroix, Alaïa… La puissance d’évocation de ces noms ne se dément pas.  C’est l’histoire de l’industrie du luxe, faite de ces créateurs flamboyants et de petites mains au talent inimitable, qui est pour la première fois racontée.

Commissaires :

Olivier Saillard, directeur de Galliera
Anne Zazzo, conservateur en chef au musée Galliera

Publication autour de cette exposition :  

PARIS HAUTE COUTURE, sous la direction d’Olivier Saillard et de Anne Zazzo, éditions Skira/Flammarion, 288 pages, 39,90 €
Le catalogue paraît en avant-première;  il retrace l’univers des maisons de couture, décennie après décennie.

 

Hôtel de Ville
Salle Saint-Jean. 5 rue de Lobau
75004 Paris

Exposition Futurotextiles, Cité des sciences et de l’industrie, Paris

Les textiles innovants, entre art et science

Venez découvrir les dernières innovations et les grands enjeux des recherches actuelles en matière de textile : véritable panorama des textiles de demain et de leurs multiples domaines d’application (sport, transport, habillement, santé, design, installations artistiques et même architecture et environnement), l’exposition Futurotextiles vous invite à un voyage artistique, ludique et poétique à travers le thème de l’ultra légèreté, où se croisent fibres insolites, tissus révolutionnaires et réalisations des plus grands créateurs contemporains. Une occasion unique de vous familiariser avec les qualités souvent étonnantes de ces textiles innovants et d’entrevoir l’imagination et l’ingéniosité des chercheurs et des entreprises.

Du 5 février au 14 juillet 2013.
Exposition en français et en anglais

http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/expositions/futurotextiles/index.html

Russia Engages the World, 1453-1825

Russia Engages the World, 1453-1825

Long before the terms westernization, modernization, or globalization came into use, these forces had already exerted their pull on Russia. In the course of the 18th and early 19th centuries, this Orthodox tsardom, emerging from 500 years of near insularity, developed into a modern, global empire.

First and foremost, this process demanded direct engagement with western European countries. Russia eagerly absorbed their technology and their culture, and its elite strove to become a population of Russian Europeans, actively involved in the affairs and destiny of their continent. In the 18th century, Russia took its place as a major European power with a global agenda by successfully battling Sweden, Turkey, and Poland. At the same time, having already expanded into Asia and even touching the Pacific, Russia engaged non-European parts of the world in a variety of ways – some admirable, some deplorable, and some both – through trade, diplomatic and cultural exchange, scientific exploration, territorial conquest, exploitation of resources, and encounters with native peoples.

When Peter the Great founded St. Petersburg as a “window on Europe” in 1703, he intended the city to symbolize Russia’s new direction. This website, illustrated with materials from The New York Public Library’s collection of Russian and east European materials (one of the most comprehensive outside the region), explores Russia’s exposure to and interaction with the larger world, as well as the significant role the new cosmopolitan capital played in this evolution.

Russia’s engagement with the world (both eastern and western) would pose a myriad of cultural, religious, ethical, ethnic, and political questions, which are debated to this day not only by Russians, but by all who are involved in the issues and controversies surrounding empire.

This website, based on an exhibition of the same name (on view from October 3, 2003 to January 31, 2004, and in a revised configuration from February 20 to May 22, 2004, at The New York Public Library’s Humanities and Social Sciences Library), coincides with the 300th anniversary of the founding of St. Petersburg.
http://static.nypl.org/exhibitions/russia/