Archives par mot-clé : trade

Norwich Textiles

Discover the people, art and technology of Norwich Textiles – then, now and tomorrow

The city of Norwich witnessed hundreds of years of thriving textile manufacture. Norwich Textiles will provide resources for the study of this enterprise, its history and contemporary practice. We aim to inform, inspire and spark off new initiatives for textiles in Norwich and beyond.

The Norwich Texiles Project

The web-site has been created as part of the Norwich Textiles project, a collaboration of Norfolk Museums & Archaeology Service and Norwich School of Art and Design. The project has been devised and facilitated by Cathy Terry, Curator of Social History, NMAS and Victoria Mitchell, Senior Lecturer and Course Leader, Textile Culture, NSAD. It has been funded by HEIFF II as part of its Innovations Programme. As part of this project, local researchers have worked with curators to contribute their valuable knowledge to provide a comprehensive resource. At the same time, students and practitioners working within a modern textiles environment have created a contemporary perspective on the Norwich textiles story.

 

 

 

http://www.norwichtextiles.org.uk/

Rose Bertin, Modiste de Marie-Antoinette, par Michelle Sapori

Michelle Sapori
Rose Bertin, Modiste de Marie-Antoinette

A travers le personnage de Rose Bertin, Ministre des modes de Marie-Antoinette, Michelle Sapori dessine l’apparition de la figure du couturier parisien et analyse comment, à la fin du XVIIIe siècle, se tissent les liens entre le marché des modes et le pouvoir, tout en s’attachant à montrer comment naissent les structures modernes du « commerce des apparences ».

Michelle Sapori est historienne, spécialiste du commerce de mode en France au XVIIIe siècle. Elle a publié Rose Bertin, Ministre des modes de Marie-Antoinette (Paris, IFM/Regard, 2003) et a participé à l’ouvrage collectif Le luxe, Essais sur la fabrique de l’ostentation (sous la direction d’Olivier Assouly, Paris, IFM/Regard, 2005).

Le lien est ici : http://www.ifm-paris.com/fr/ifm/mode-luxe-design/conferences-publiques/podcasts.html?start=10

Le papier peint Art nouveau par Jérémie Cerman

Jérémie Cerman, Le Papier peint Art nouveau, création, production, diffusion, Mare & Martin, 2012, 304 p.

Depuis son renouvellement en Angleterre, grâce à William Morris et aux créateurs du mouvement Arts and Crafts, jusqu’à l’émergence de l’Art nouveau en Europe continentale, le papier peint fut le lieu de toutes les attentions sur les scènes artistiques européennes. Dans le même temps, les fabricants et les dessinateurs spécialisés qu’ils sollicitaient adoptèrent progressivement une esthétique inspirée par l’Art nouveau, jusqu’à ce que ces motifs constituent une part majoritaire des collections commercialisées à partir de 1900. Grâce à une investigation menée au sein des milliers de modèles engendrés par l’industrie du papier peint, Jérémie Cerman aborde dans cet ouvrage de nombreux aspects du phénomène : l’activité des manufactures, les pratiques des ateliers de dessin industriel, le contexte de mise en vente de ces produits… Il montre notamment comment ces articles bon marché détenaient le potentiel d’une diffusion massive du goût moderne dans les intérieurs de la Belle Époque : grâce à eux, cette esthétique vint agrémenter le quotidien de toutes catégories de la population. D’un style bien marqué par la modernité ou d’un goût parfois plus consensuel, les papiers peints répondirent dans une certaine mesure aux idéaux sociaux de l’Art nouveau.

Sur l’auteur :

Diplômé de l’École du Louvre en 2000, Jérémie Cerman a poursuivi ses études d’histoire de l’art à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Sous la direction d’Éric Darragon, il y a soutenu en 2009 une thèse de doctorat, lauréate en 2010 du Prix Richelieu de la Chancellerie des Universités de Paris. Il s’attache à démontrer que l’industrie a permis la propagation d’une esthétique inspirée par l’Art nouveau dans les intérieurs de toutes classes sociales. En 2006, il a également co-organisé le colloque Visible et Lisible. Confrontations et articulations du texte et de l’image, dont les actes ont été publiés en 2007 aux éditions Nouveau Monde.

Jérémie Cerman a enseigné l’histoire de l’art à Paris 1, en tant qu’allocataire-moniteur (2003-2006) et attaché temporaire d’enseignement et de recherche (2006-2007 ; 2009-2010), puis à l’Université de Picardie Jules Verne, en tant que chargé de cours (2010-2011). En 2010, il a aussi participé au programme ANR Corpus électronique de la correspondance d’Eugène Delacroix (Centre André Chastel, Université Paris-Sorbonne). Pensionnaire à l’INHA depuis novembre 2011, il travaille avec Julie Ramos au développement de l’axe de recherche consacré aux arts du décor, aux arts décoratifs et au design, dans le cadre du programme L’art par-delà les beaux-arts. Ses recherches personnelles portent sur la circulation et les usages des modèles d’ornements, du milieu du XIXe siècle à l’entre-deux-guerres. Depuis septembre 2012, il est maître de conférences en histoire de l’art contemporaine à l’université Paris-Sorbonne (Paris IV).